Ydyle's Blog

Just another WordPress.com weblog

Shunga, l’art de l’estampe érotique japonaise

leave a comment »

Prodigieuses, fantaisistes, admirablement poétiques, ces estampes érotiques shunga nous transportent dans un autre monde.

A première vue très pornographique exhibant et exagérant souvent la dimension des parties génitales des hommes comme des femmes dans des accouplements acrobatiques que seul un dessin comme les shunga peut réussir.
Au delà de ces scènes on peut observer une grande sensibilité des attitudes et expression dans les visages, le regard, les mouvements de la nuque et du corps.

Ces quelques traits d’encre savent souvent nous émouvoir plus que les vidéos xxx produits aujourd’hui!
La peinture érotique de ce peuple est à admirer pour l’effet fantastique de ces dessins. En plus de sentir l’extase de ces femmes pénétrées par des membres de dimension hors du réel souvent culbutées et contorsionnées prenant ou offrant du plaisir.

On peut aussi y trouver des sujets comme « la femme du pêcheur » ou « femme à la pieuvre ». Une femme évanouie dans le plaisir à tel point que l’on ne sait pas si elle est noyée ou vivante prise d’assaut par une immense pieuvre au regard attentif qui lui dévore la vulve alors qu’une deuxième lui mange goulûment la bouche.

Ces estampes érotiques ont été produites pour la bourgeoisie, les riches marchands de Tokyo et Osaka qui privilégiaientt comme distraction l’amour physique et le théâtre. Ces deux aspects furent à l’origine de la création de ces albums de scènes vécue des maisons de plaisirs.
La plupart de petit format, regroupant une douzaine de dessin. On en retrouve aussi de plus grand une sorte de calendrier très coloré et luxueux. Résultats d’une grande maîtrise autant de l’exécution que de la conception du dessin ou tout est soigné, coiffure, maquillage, décor, tissus et vêtement à motifs floral et géométrique d’une gamme étendue de couleur.

Ces petits recueils étaient souvent offerts aux nouveaux mariés et aux courtisane comme guide des positions amoureuses, l’on peut observer dans certaines estampes que les sujets essaie de recréer la pose de l’illustration d’un livre ouvert tout près d’eux.

C’est vers 1860 que les Européens eurent accès a ces estampes à lors que les Japonais n’y voyait aucun art les Européens au contraire les admiraient et plusieurs artistes en furent Influencé.

Aujourd’hui vous pouvez contemplez ces œuvres dans des livres dédiés à l’art du Shunga, La vue de ces images ne laisse personne indifférent le plaisir est toujours aussi grand pour les amants qui savent s’en inspirer. Vous aussi pouvez vous inspirer de ces estampes érotique pour vos plaisirs intimes, stimulantes et excitantes ces images qui ont plus d’une centaine d’années ne laissent personne indifférent, les représentations érotique de l’amour ne vieillissent pas elles génèrent souvent un effet de désir et de plaisirs charnels.

Publicités

Written by ydyle

avril 15, 2010 à 8:03

Publié dans Culture, sensualité, sexy

Tagged with , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :