Ydyle's Blog

Just another WordPress.com weblog

Correspondance – Alfred de Musset

with one comment

On trouve dans la littérature des exemples raffinés de lettres codées.
Voici une correspondance entre George Sand et Alfred de Musset où des messages intimes sont camouflés !
Quel meilleur hommage puis je rendre à George Sand et à Alfred de Musset qu’en publiant cette incroyable correspondance, dont certains s’acharnent à nous écrire qu’il s’agirait d’un canular.
Comme si les écrivains célèbres n’avaient pas le droit de délirer !

C’est du grand Art !

À vous de les découvrir..

Cher ami,

Je suis toute émue de vous dire que j’ai
bien compris l’autre jour que vous aviez
toujours une envie folle de me faire
danser. Je garde le souvenir de votre
baiser et je voudrais bien que ce soit
une preuve que je puisse être aimée
par vous. Je suis prête à montrer mon
affection toute désintéressée et sans cal-
cul, et si vous voulez me voir ainsi
vous dévoiler, sans artifice, mon âme
toute nue, daignez me faire visite,
nous causerons et en amis franchement
je vous prouverai que je suis la femme
sincère, capable de vous offrir l’affection
la plus profonde, comme la plus étroite
amitié, en un mot : la meilleure épouse
dont vous puissiez rêver. Puisque votre
âme est libre, pensez que l’abandon où je
vis est bien long, bien dur et souvent bien
insupportable. Mon chagrin est trop
gros. Accourez bien vite et venez me le
faire oublier. À vous je veux me sou-
mettre entièrement.

Votre poupée

Témoignage cocasse et coquin de sa brève aventure amoureuse avec l’écrivain entre 1833 et 1834.
Pour plus de détails sur cette correspondance amoureuse,
et si vous n’avez pas trouvé les sens cachés, les réponses se trouvent plus bas..

Encore un peu plus bas…

On ne se moquera pas de cet amour hors du commun, capable de prendre de multiples visages !

Si vous la lisez normalement, vous verrez une très belle lettre d’amour.
En revanche, si vous lisez juste une ligne sur deux, vous serez étonné de votre lecture !

Je la partage avec vous ainsi que toute l’admiration que je porte à Georges Sand..
Femme libre de ses mouvements comme de ses pensées bénéficiant des mêmes facilités que celles dont jouissaient ses amis masculins et surtout, profiter d’un anonymat qui la réjouissait !

Publicités

Written by ydyle

avril 9, 2010 à 1:54

Publié dans littérature

Tagged with ,

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. Il a écrit un autre poème beaucoup moins « torride » mais assez « original » à Georges Sand.
    Je viens de le publier …

    oth67

    mai 1, 2010 at 10:49


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :